Actualité

Le parcours atypique du directeur général de V and B

1 février 2021

Antoine Porcher nous décrit son parcours atypique qui l’a mené à son poste actuel de directeur général V and B.

Peux-tu nous décrire ton parcours chez V and B ?

– En parallèle de son école, un poste d’extra chez V and B

De 2000 à 2006, j’ai suivi une formation spécialisée en viticulture et œnologie. En parallèle de ces études et dès l’âge de 16 ans, j’ai commencé à travailler dans une cave à vins. J’ai ensuite intégré le staff des extras du V and B de Château-Gontier fin 2001. C’était parfait pour moi car j’apprenais la production du vin à l’école et je me perfectionnais au service du bar, à la vente et au produit de la bière spéciale que je n’avais pas dans mon cursus scolaire.

– Remplacements de responsables de magasins

De fil en aiguille, du poste extra, j’ai commencé à remplacer les responsables de magasins pendant leurs congés, ou les franchisés sur leurs premières années où les vacances se faisaient rares pour leur permettre de ne pas fermer leurs magasins. Cette expérience a été riche, elle m’a permise d’avoir une vision à 360° sur la gestion d’un point de vente.

Antoine Porcher - directeur général V and B

– Une expérience à l’étranger dans le milieu viticole

En 2006, à la fin de mes études, je suis parti en Californie pour vinifier du vin en Napa Valley pendant 6 mois. Je suis revenu en France 1 mois puis je suis reparti en Nouvelle Zélande pour la période des vendanges qui se passe en mars.

– Les débuts chez V and B

Après cette expérience à l’étranger, en septembre 2007, j’ai intégré les équipes de V and B à temps plein. A l’époque, nous étions seulement 7 personnes pour gérer l’entrepôt et le réseau de magasins qui comptait seulement 9 magasins. Mon poste était extrêmement polyvalent puisque je jouais à la fois le rôle de formateur, d’animateur de réseau, de marketing. J’ai aussi pu préparer des commandes ou trier des consignes dans l’entrepôt quand certains partaient en congés, mais aussi participer à l’achat des vins.

Mon rôle était de structurer notre société de franchise qui était encore toute jeune. Nous n’avions aucune expérience dans les réseaux de franchise. Nous l’avons créé en apprenant de nos échanges avec beaucoup de rencontres professionnelles, avec notre envie, notre passion et notre vision de l’aventure collective comme nous le voulions.

– Vers le poste de directeur de franchise

2 ans après, je prenais la direction de la franchise. Je commençais à ce moment à me consacrer au recrutement des meilleurs profils possibles et surtout j’allais explorer la France pour leur dénicher les meilleurs emplacements. Il fallait également structurer notre organisation et renforcer les équipes avec de nouveaux arrivants. Nous passions alors de 9 magasins à mon arrivée en 2007, à 110 magasins à fin 2015.

Antoine Porcher - directeur général chez V and B

– Puis directeur général V and B

En 2016, les cofondateurs du groupe, Jean-Pierre Derouet et Emmanuel Bouvet souhaitaient se consacrer à des projets annexes. Ils m’ont alors proposé le poste de directeur général afin d’être le garant de la pérennité du groupe V and B et de son image de marque.

Comment qualifierais-tu le poste de directeur général ?

Ce poste me permet d’avoir une vision à 360° sur toutes les branches d’activités de notre entreprise qui sont actuellement au nombre de 11. Cela fait bientôt 20 ans que j’ai mis un premier pied chez V and B, et je suis toujours aussi passionné par l’aventure folle que nous vivons.

Qu’est-ce que tu dirais de V and B ?

Je pense vraiment que, chez V and B, si on a la motivation, l’envie, la niaque, on a moyen de grandir avec l’entreprise. On a moyen de progresser, d’avancer, d’améliorer ses compétences et d’atteindre même ses rêves les plus fous.

Hey ! Ce site utilise des cookies ! 🍪
Ce site utilise des cookies pour une meilleure expérience.
Aenean Sed porta. mattis Lorem odio efficitur. quis