Actualité

Point bimensuel Vendée Globe #4

4 janvier 2021

A bord de V and B- Mayenne, Maxime Sorel, bizuth du Vendée Globe, nous partage presque quotidiennement sa vie à bord sur www.team-vandb-mayenne.com ou sur YouTube.

Sur ce blog, nous vous proposons toutes les 2 semaines,  un condensé de toutes les émotions, les exploits, la routine et aussi les galères vécues en mer.

Point cartographie : où en est Maxime ?

  • Nombre de jours de course : 57 jours
  • Classement : 9ème /27 bateaux en course
  • Distance restant à parcourir : 7 200 milles nautiques
classement Vendée Globe 4 janvier 2021

L’entrée dans le Pacifique 

Ces 2 dernières semaines ont été marquées par une très belle traversée de l’océan Pacifique et un rapprochement de Maxime Sorel au classement général. Il a recollé le groupe de poursuivants juste avant Noël. Une belle satisfaction pour Max qui se sentait un peu  moins “seul au monde “ pour les fêtes !

Maxime avait hâte de changer d’océan car l’Indien ne lui avait pas fait de cadeau.  Mais finalement, cet océan Pacifique  n’a pas été  si “pacifique” que ça : il a rencontré des conditions assez rudes avec du ciel gris, une mer croisée, du froid humide qui vont certainement durer jusqu’au Cap Horn.

Maxime Sorel emmitouflé

Des fêtes de fin d’année pas comme les autres

La tradition “terrienne” a été respectée et même au milieu des océans, les skippers du Vendée Globe ont fêté Noël à leur façon. Maxime a eu la surprise de découvrir une “hotte du Père Noël” parmi ses sacs de matossage avec notamment un menu de fête à préparer lui-même à base de foie gras, de pâtes et de cannelés au rhum vanillé.

Maxime Sorel cadeaux de Noël

Le 30 décembre, en plein milieu du Pacifique, Maxime a passé le fameux Point Nemo, endroit du globe le plus éloigné de toute terre entre la Nouvelle Zélande et Chili. Il parait même que là- bas, les humains les plus proches seraient les astronautes !

Le dernier jour de 2020 correspondait au Jour 53 de la course, un joli clin d’œil pour son partenaire aux côtés de V and B, le département de la Mayenne. Maxime se trouvait alors dans la zone la plus au sud du Vendée Globe, très fatigué certes mais avec la satisfaction de se trouver encore aux avant postes et entourés de concurrents : ce qui est rassurant et stimulant !

Un bilan presque introspectif !

A l’aube de 2021, Maxime s’est livré et a raconté avec beaucoup d’émotions les moments difficiles vécus pendant sa traversée des mers du sud. Nous vous proposons ici quelques extraits de ce récit inspiré:

classement Vendée Globe 4 janvier 2021

“La fatigue, le stress, l’émotion et l’adrénaline font un drôle de mélange à l’intérieur de toi.Parfois tu pleures car tu te rends compte de ce que tu es en train de faire et que tu es en bonne voie pour réussir ce défi complètement fou que tu t’es donné. En même temps tu n’as pas vraiment d’autres choix…”

(…) Il est vrai que ce chemin intérieur, que l’on trace à travers cette longue route qu’est le Vendée globe, est d’une rare intensité ! Revivre les moments difficiles peut être encore douloureux mentalement mais quand finalement cela se termine bien c’est d’une jouissance infinie, bien plus intense que n’importe quelle vague qui emporterait notre bateau à vive allure !

(…) Tu ne pensais pas être capable d’accepter de telles conditions, un tel ressenti que même un animal ne voudrait pas, jusqu’à en oublier de manger et presque de boire tant que l’objectif n’est pas atteint. « Surhumain » ne veut rien dire car on ne sait pas ce dont l’homme est finalement capable. En tout cas, les limites que l’on croit inatteignables ne sont en réalité pas celles que l’on imagine !”

Maxime Sorel

L’intégralité  de ce très beau texte est à lire ici :

 

En approche du Cap Horn : passage autant attendu que redouté

Maxime Sorel évolue actuellement le long de la zone d’exclusion des glaces dans des conditions polaires, avec une mer forte et un vent instable qui souffle dans les voiles à plus de 25 nœuds. Les manœuvres sont constantes depuis quelques jours à bord. 

Il devrait franchir la longitude du mythique Cap Horn, cette nuit.  Le passage de ce cap marquera la fin du long tunnel gris et froid du grand sud.

“C’est un passage important dans la course : c’est la sortie d’un tunnel qui a été truffé d’embûches.”

Maxime Sorel

Ce cap, situé à l’extrémité sud de l’archipel de la Terre de Feu au Chili,  marque le début de la remontée de l’Atlantique vers les Sables. Mais c’est aussi un passage difficile en raison des conditions météo souvent rudes. 

Alors que d’ordinaire, c’est souvent un duel qui se joue à ce stade de la course, cette année, ils sont plus nombreux à pouvoir gagner ou bien figurer. Maxime sait que son bateau est moins puissant et il ne se fixe pas de nouveaux objectifs. Il compte assurer la fin de son pacifique et la remontée de l’Atlantique. 

« Je me satisfais de ce que j’ai déjà fait sur ce Tour du Monde. Le reste ne sera que du plus »

Maxime Sorel

Et en virtuel, cela donne quoi ?

Avec près d’1 million de joueurs virtuels, c’est un sacré succès rencontré par Virtual Regatta, qui permet de vivre la course et de défier les skippers du Vendée Globe en conditions presque réelles (mais au chaud et devant sa tablette ou son smartphone!). 

Parmi ces joueurs, 6 778 ont choisi de faire partie de notre course privée V and B- Mayenne aux couleurs du dragon des océans : Merci à tous !

Bravo au premier, pseudo Kwasi,  qui est actuellement 15ème du classement général de la course…une belle performance !

Il est encore temps de nous rejoindre, d’arborer nos couleurs en rentrant le code DRAGON !

Rendez-vous virtuel ce jeudi 7 janvier 2021 avec Roland Jourdain !

rendez-vous virtuel du jeudi 4 janvier 2021

Rejoignez l’équipe V and B – Mayenne pour un moment d’échanges autour de la course de Maxime Sorel et de Virtual Regatta lors de nos rendez-vous virtuels du jeudi (à l’heure de l’apéro ;)) : en live Facebook sur la page Maxime Sorel ou sur le monde virtuel de Mayenne World. 

Ce jeudi 7 janvier 2021, nous aurons l’honneur d’accueillir Roland Jourdain, co-gérant de Kaïros, base technique de V and B – Mayenne.

Roland Jourdain, que l’on surnomme Bilou, est double vainqueur de la Route du Rhum en IMOCA et 3e du Vendée Globe 2000-2001. Basée à Concarneau, sa structure Kaïros accueille le chantier de Maxime depuis 2018. Le skipper de renom, jamais très loin de la cartographie, nous livrera ses impressions sur la course de Maxime.

Hey ! Ce site utilise des cookies ! 🍪
Ce site utilise des cookies pour une meilleure expérience.
quis suscipit pulvinar venenatis, ut ut luctus vel,