Actualité

Point bimensuel Vendée Globe #3

21 décembre 2020

A bord de V and B- Mayenne, Maxime Sorel, bizuth du Vendée Globe, nous partage presque quotidiennement sa vie à bord sur www.team-vandb-mayenne.com ou sur YouTube.

Sur ce blog, nous vous proposons toutes les 2 semaines,  un condensé de toutes les émotions, les exploits, la routine et aussi les galères vécues en mer.

Point cartographie : où en est Maxime?

  • Nombre de jours de course : 42 jours
  • Classement : 10ème /27 bateaux en course
  • Distance restant à parcourir : 11 300 milles nautiques

Ces 2 dernières semaines ont été extrêmement compliquées pour Maxime : l’Océan Indien ne lui a pas fait de cadeau…

Après plus de 3 semaines en 11ème position, il a gagné une place et atteint le top 10 ce matin 21 décembre 2020 !

L’océan indien : entre enfer, avaries…. et paradis 

Dans les mers du sud, Maxime nous confiait qu’il était très difficile d’avancer, la mer étant complétement désordonnée. Maxime évoquait d’ailleurs un véritable “champ de bosses”. Les vents étaient aussi très changeants et des rafales de 64 noeuds ont été relevées (soit plus de 115 km/h).

Au-delà de la navigation, la vie à bord avait aussi son lot de difficultés :  compliqué de s’alimenter, de s’hydrater, de se reposer. 

mer déchainée vendée globe Maxime Sorel

Il y a une dizaine de jours, alors au milieu de l’Indien, Maxime a dû faire face à des avaries importantes sur 2 de ses voiles J2 et J3. Il a réalisé les réparations par étapes, soutenu par son équipe technique et la voilerie.  

En tout, Max a œuvré pendant 5 jours pour réparer ses voiles. De longues heures de travail acharné pour affaler, hisser, rentrer les voiles, les sécher, les coller, les coudre….puis les réinstaller ! 2 ascensions en tête de mât plus loin, il peut être fier du travail réalisé ! 

Bravo à lui et à l’équipe technique qui ont assuré pour rendre cela possible aussi rapidement !

“J’accuse encore le coup, je fais de bonnes siestes, quand le bateau avance bien. Moralement, ça va. Avec 10 jours catastrophiques dans une mer croisée, avec ces problèmes de voiles qui m’ont chamboulé, j’ai vécu un ascenseur émotionnel. C’est une vraie réussite que d’avoir réparé ça !”

Maxime Sorel
Maxime Sorel en tête de mât

Se réjouir des petits bonheur

Pendant la bataille, alors que Max était en tête de mât, il franchit le 15 décembre la longitude du Cap Leeuwin, le second cap de ce tour du monde au sud-ouest de l’Australie.. La même semaine, notre cofondateur, Jean- Pierre Derouet, a lui passé la barre des 150 magasins visités sur La Tournée V and B. Tous deux en ont profité pour s’adresser des vidéos d’encouragement.

Faire le tour du monde … c’est aussi se réjouir des petits bonheurs que nous offre la nature !

Malgré les difficultés de navigation dans l’océan Indien, Maxime nous a fait partager de magnifiques images : arc en ciel, coucher de soleil. “ Le sud nous offre des couleurs de dingue” avoue Maxime.

Maxime Sorel - coucher de soleil
Maxime Sorel - arc-en-ciel

« C’est plutôt pas mal : depuis deux jours, il y a du soleil, c’est cool. Les conditions sont plutôt correctes, il y a du vent, qui est assez instable, mais la mer n’est pas trop désordonnée. Et il y a des petits oiseaux partout ! Quand je suis passé au sud des îles Macquarie, je savais qu’il y avait des cailloux, les Bishop, mais je pensais qu’ils étaient au ras de l’eau. Or, une demi-heure avant d’y passer, j’ai vu un énorme truc noir ! (…) C’était chouette, cela faisait 40 jours que je n’avais rien vu d’autre que la mer.”

Maxime Sorel

Déjà 50% du parcours !

Maxime a parcouru 14 700 milles et il ne lui en reste “que” 11 300 !

«J’ai l’impression que je suis parti depuis super longtemps. Quand on regarde la carte, on se dit que nous allons vraiment nous éloigner des côtes et des îles. On est loin !» 

Maxime Sorel

Maxime va quitter un Indien qui ne lui aura pas laissé de répit et continue de faire sa route vers le Pacifique avec concentration et détermination. 

Espérons que le Pacifique portera bien son nom ! Après ces 2 semaines agitées,  Maxime traversera la zone la plus éloignée des terres entre la Nouvelle-Zélande et le Cap Horn : le Point Némo.

Pour l’heure, c’est un grand “tout droit” le long de la zone d’exclusion Antarctique. Et puis un peu avant Noël, il lui faudra éviter une dépression qui, selon les prévisions, devrait le frôler. Sinon, il sera contraint de ralentir pour la laisser passer. 

Prochain point de passage : le fameux Cap Horn en début d’année !

Soutenez avec nous l’association Vaincre la Mucoviscidose

Pendant son incroyable défi autour du monde, Maxime n’a de cesse de rappeler qu’il est là pour prouver que “rien  n’est impossible” et qu’il ne faut “rien lâcher”. Il pense particulièrement aux patients atteints de mucoviscidose. Parrain national de l’association Vaincre la Mucoviscidose, Maxime, par sa détermination et sa combativité,  est un ambassadeur hors pair.

Si vous aussi vous voulez soutenir cette cause, V and B a souhaité s’associer à l’initiative des bénévoles de l’association “Du Souffle dans les Voiles pour Vaincre la Mucoviscidose” : 24 000 Ptits Moulins autour du Monde. 1 moulin représente symboliquement 1 mille nautique et l’objectif est d’arriver à en vendre 24 000 d’ici la fin du Vendée Globe.

Les P’tits Moulins sont en vente dans votre magasin V and B  pour un don de 2€ minimum. L’intégralité des dons sera reversée à l’association. Vous pouvez aussi commander des kits sur https://team-vandb-mayenne.com/la-muco-le-combat/

P'tits moulins Vaincre la mucoviscidose
Hey ! Ce site utilise des cookies ! 🍪
Ce site utilise des cookies pour une meilleure expérience.